Flash Info : Pour prendre rendez-vous avec le service État-civil afin d'effectuer vos démarches administratives, merci de contacter le 01 69 33 11 19. Pour rappel, la Mairie n'est plus habilitée à recevoir les demandes de cartes nationales d'identité.

Vigilance Influenza aviaire

La situation sanitaire au regard de l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) en France s’est détériorée depuis le mois d’août et a empiré. Le nombre de 100 foyers d’influenza aviaire en élevage a été atteint le 2 décembre dernier.  Dans la faune sauvage, le nombre de cas a aussi fortement progressé en France métropolitaine et en Europe.

L’influenza aviaire communément appelée grippe aviaire, désigne les différentes formes du virus de la grippe qui infecte les oiseaux sauvages et les oiseaux domestiques. C’est une maladie infectieuse virale très contagieuse, transmissible entre oiseaux et volailles, plus rarement à des mammifères, et habituellement difficilement transmissible à l’homme. La consommation de produit alimentaire à base de volaille ne présente aucun risque.

Comment se transmet le virus ?

  • Par des équipements contaminés et mal nettoyés;
  • Par contact direct entre animaux;
  • Par contact indirect via des personnes ou par l’environnement.

Quelles mesures de prévention ?

  • Les oiseaux d’élevage sont mis à l’abri pour éviter tout contact avec des oiseaux sauvages malades ;
  • Les éleveurs et les professionnels appliquent des mesures sanitaires strictes ; ils réalisent des autocontrôles pour détecter rapidement la présence du virus;
  • La vaccination n’est pas encore possible mais des expérimentations sont en cours.

Que fait l’État en cas de foyer ?

  • Abattage des oiseaux concernés pour éviter la transmission du virus à d’autres élevages;
  • Autour du foyer, des mesures sont prises pour protéger les oiseaux d’élevage et captifs;
  • Versement d’une compensation financière à l’éleveur en dédommagement des oiseaux abattus
  • Les oiseaux abattus n’entrent pas dans la chaîne alimentaire

Que faire si vous trouvez un oiseau mort ?

  • Ne touchez pas l’oiseau, mais notez le lieu de découverte (le géolocaliser si possible).
  • Signalez-le à l’Office départemental de la biodiversité, ou à la Fédération des chasseurs et informez la mairie
  • Si vous allez ensuite dans un élevage de volailles ou une basse-cour, changez de vêtements et de chaussures.

Comment déclarer ses poules et volatiles ?

Dans le cadre des mesures de prévention, de surveillance et de lutte contre les maladies, il est nécessaire de connaître chaque détenteur d’oiseaux.
Un recensement des détenteurs de volailles (basse-cour) ou autres oiseaux captifs non commerciaux élevés en extérieur est organisé. Il permet de détecter le plus rapidement possible les maladies et de s’assurer qu’elles ne circulent pas.

Toutes les informations sur la déclaration de volatiles